L'équipe Défi Nature se présente : rencontre avec Sarah
Défi Nature ASBL

©

Qui es-tu ?

Je m’appelle Sarah, j’ai 31 ans.

Quel est ton rôle chez Défi Nature ?

Mon rôle chez Défi Nature est très varié mais se divise en deux pôles principaux.

D’une part, je m’occupe de l’aspect communication. Ça inclut la newsletter, L’Echo du Blaireau, le site web, les réseaux sociaux, les contacts avec la presse ou les partenaires, etc.

Et d’autre part, je m’occupe de la programmation des activités avec Julie, ma collègue, et Alain, notre directeur, et de l’organisation logistique des balades et de certains séjours. Ça inclut aussi plein de choses, comme les contacts avec les guides et les prestataires externes (hôtels,…), les contacts avec les participants, la gestion des dossiers et des inscriptions, etc. 

Au final, c’est ça qui me plaît ! Je travaille sur des dizaines de tâches différentes, parfois minuscules, parfois beaucoup plus importantes, mais qui me permettent d’avoir un travail varié et enrichissant.

Depuis quand fais-tu partie de l’équipe ?

Je suis arrivée chez Défi Nature en juillet 2016, il y a donc bientôt 4 ans.

Défi Nature, pour toi, c’est…

Pour moi, Défi Nature c’est d’abord de belles relations et interactions humaines ! 

D’abord au bureau, avec une équipe administrative soudée et toujours prête à s’entraider.

Puis avec notre équipe de guides, avec qui c’est tellement enrichissant de travailler, de discuter, d’échanger au quotidien. Je n’avais pas de connaissances naturalistes en arrivant chez Défi Nature - et je suis toujours loin d’être calée en la matière - mais petit à petit, grâce à eux, j’apprends beaucoup de choses.

Enfin avec vous, avec les participants, que ce soit par e-mail ou par téléphone ! je suis en contact direct avec vous depuis 4 ans, et nos échanges sont le meilleur moteur qui soit. La cerise sur le gâteau de mes journées, ce sont vos messages, vos photos, vos retours concernant les activités et ce qu’elles vous apportent.

Défi Nature, c’est aussi pour moi une nécessité, surtout à l’heure actuelle. La nécessité de replacer la nature au centre de nos vies. D’apprendre à mieux la connaître, pour mieux la protéger.

Comment t’es-tu adaptée au confinement ?

Nous avons rapidement mis en place le télétravail, ce qui bouleverse assez bien nos habitudes. Je me suis aménagé un coin bureau, pour pouvoir me mettre dans une bulle « travail » même à la maison, et je dois dire que ça fonctionne assez bien. Certains outils nous aident aussi à rester tous en contact en cette période où on a plus que jamais besoin d’échanger et de dialoguer pour trouver des solutions.

Qu’est-ce qui t’aide à vivre au mieux cette période ?

Je pense que ce qui m’aide le plus c’est d’arriver, la majeure partie du temps, à lâcher prise par rapport à la situation. Ensuite, ce sont les petites choses du quotidien. Bouger, prendre l’air, cuisiner, bricoler, discuter avec mes proches, rire,…

Comment envisages-tu l’après confinement ?

Je l’envisage sereinement. C’est difficile de se projeter, mais j’imagine qu’on devra tous faire des concessions et adapter, au moins encore pendant un temps, notre manière de vivre.

Quelles sont tes passions ?

Je suis passionnée depuis toujours par la musique et le chant. J’aime aussi beaucoup les loisirs créatifs, la lecture, les voyages.

Quel a été ton voyage le plus marquant ? Pourquoi ?

Je suis partie à Bali en 2015, seule, et c’est certainement un des voyages qui m’a le plus marquée. Voyager seul est très enrichissant, à tous points de vue. J’ai rarement été autant en dehors de ma zone de confort, et c’est exactement ce dont j’avais besoin. Puis, il règne à Bali une aura de sérénité assez forte, très particulière. Les rizières au coucher du soleil, c’est juste magique.

Une destination Défi Nature qui te fait de l’œil ?

Il y en a plusieurs qui me font de l’œil.. mais, ce que je ferais en premier, ce serait certainement le Nord de l’Espagne ! les paysages grandioses de la cordillère cantabrique m’appellent :-)

Petit portrait chinois...

> Que serais-tu si tu étais un paysage ?

Je serais une clairière au printemps.

> Que serais-tu si tu étais une destination ?

Je serais la Belgique ! j’adore voyager, mais c’est en Belgique que sont mes racines. Travailler chez Défi Nature, cela m’a aussi appris à voir différemment mon propre pays.

> Que serais-tu si tu étais un animal ?

Je serais une chouette.

> Que serais-tu si tu étais une plante ?

Je serais une marguerite, en hommage à une personne proche.

 

 

 

 

 

Ensemble,
découvrons la nature...

Contactez-nous

Nous les nouveaux amis !